Biennale de céramique 2017

Posted by in 2017, Uncategorized

Joan Serra est un céramiste sculpteur de formes, avec un goût pour la figure géométrique, le collage de matières qui sont détournées ou disparaissent au contact du feu. Alchimie toute personnelle de ces inclusions et de ces mélanges. Le feu a ses règles qui crée des surprises, des fractures dans la disparité des matériaux.

Il faut compter avec le pouvoir de rétraction de la terre utilisée. Les lois de la physique s’imposent, brûlent les éléments combustibles qu’il mêle à ses masses d’argile en modifiant leur densité. De l’entrée à la sortie du four, La matière se diversifie dans la forme, les coulées d’émail prennent une intensité et une épaisseur.

L’émail des pièces de Joan Serra ajoute aux formes compactes et puissantes une extrême sensualité.

Les plissements, les détournements, les fractures, le modelé poussant la matière de l’intérieur vers l’extérieur, les effets de matière cérusée, les trainées blanches, jouent avec les effets d’ombre et de lumière.

Le céramiste détourne le matériau de ses réactions originelles, refuse d’épuiser un sujet en le faisant totalement adhérer à ses lois physiques et chimiques. Il intervient en artisan, maîtrise ses techniques, appréhende chaque moment de sa création, mais il revendique cette infime part de hasard, autre toute-puissance que la sienne, qui donne à chaque pièce la marque de son caractère unique. Sur cette limite, se joue l’art de combiner un rythme à une image, une idée à une émotion qui font de l’œuvre d’art un moment poétique et une mise en péril.

Joan Serra  est chercheur et découvreur, Il donne forme et impulsion, garde la liberté de l’artiste et la modestie de l’artisan.

Il dit « Je cherche la chaleur, l’expressivité. Ne jamais travailler avec des modèles préconçues mais manipuler l’argile jusqu’à ce que les formes souhaitées apparaissent. »

                                                                                                                                             Danielle Cohen , mars 2017

Joan Serra.

Mia Llauder.

Port Vendres.

web de ARACH